Communiqué

 Bac 2021 : des notes baissées dans plusieurs lycées, encore un scandale du Bac Blanquer

 

À chacune de ses étapes, cette première session du Bac Blanquer a été un fiasco et une honte, tant sur la forme que sur le fond. La CGT Éduc’action Paris l’a dénoncé et a construit la mobilisation tout au long de cette session du Bac.

Mais lors de la publication des résultats, le fiasco s’est doublé d’un mensonge envers les élèves et d’un irrespect des enseignant·e·s qui les ont évalué·e·s, lorsque plusieurs lycées ont découvert des notes « harmonisées à la baisse ».

Ce scandale est l’une des nombreuses conséquences néfastes du contrôle continu. Mais au lieu de le supprimer, Blanquer organise la fuite en avant en étendant le contrôle continu et en pondant une dangereuse usine à gaz pour septembre.

Vous trouverez ci-joint :

le communiqué de la CGT Éduc’action Paris du 12 juillet, alertée par la section syndicale d’un des lycées concernés ;

le communiqué inter-lycées du 12 juillet des sections syndicales de Balzac, Louis Armand, Pierre-Gilles de Gennes et Voltaire ;

le communiqué de la CGT Éduc’action du 29 juin sur l’extension du contrôle continu annoncée par Mathiot puis Blanquer ;

le communiqué du 9 juillet de l’intersyndicale nationale du second degré, suite au Conseil supérieur de l’Éducation du 8 juillet.