DECLARATION PREALABLE CAPA 30 juin 2016

 

Depuis juin 2015 nous n’avons aucune réponse aux questions posées en CAPA et notre demande d’audience est restée sans réponse ! Cette année, nous n’avons pas une nouvelle déclaration mais nous souhaitons vous rappeler les points énoncés en juin 2015 qui sont malheureusement plus que jamais d’actualité.

Nous vous alertons encore et encore sur le manque criant de postes d’assistants sociaux au sein des 3 services sociaux de l’Education Nationale.

Au Service Social en Faveur des Elèves, un grand nombre d’assistants sociaux exerce au sein de 2 à 3 établissements ou sites, dans des zones d’éducation prioritaire alors même que la présence d’un assistant social à temps plein est justifiée, au vu du public accueilli et des difficultés qu’il rencontre.

Au Service Social en Faveur des Etudiants, cinq postes normalement dédiés aux étudiants sont toujours affectés en faveur des personnels d’établissements d’enseignement supérieur, alors même que le nombre d’étudiants augmente.

Au Service Social des Personnels, seuls 3 assistants sociaux et 1 conseillère technique adjointe à la conseillère technique départementale sont à la disposition de 32 000 agents environ sur l’Académie de Paris. Ce ratio est le plus élevé de toutes les fonctions publiques de l’Etat.

Ceci engendre de manière exponentielle stress, épuisement, burn-out, augmentation des arrêts de travail avec pour corollaire, une dégradation des services rendus aux populations accueillies. Cette année, la CGT Educ’Action a lancé une étude sur les conditions de travail des assistants sociaux de l’Académie de Paris, les 1er éléments d’analyse viennent appuyer ces constats. Qu’en est-il de la prévention des risques psycho-sociaux chez les assistants sociaux au sein du Rectorat de Paris ?