Tract National

 Éducation Prioritaire :
mobilisation unitaire !

 

Alors que la crise aggrave la situation sociale et scolaire de nombreuses familles, ce nouveau plan de relance de l’Éducation prioritaire se soldera par la sortie d’un grand nombre d’établissements et écoles de tout dispositif, et ce sans bilan préalable de l’action menée. Beaucoup verront progressivement leurs faibles moyens se réduire puis disparaître. Les lycées et lycées professionnels, complètement absents des préconisations ministérielles, seront les plus touchés. Mais des collèges et écoles le seront aussi.

Le ministère se refuse à communiquer l’indice social lui ayant servi à établir sa répartition, et certains critères qu’il met en avant sont sujets à caution. Ceci cache la volonté de maintenir un nombre constant de collèges en Éducation prioritaire pour des raisons strictement budgétaires.

Cette réforme, faite dans un cadre budgétaire contraint, prétendant concentrer les moyens sur certains établissements, abandonne clairement l’objectif de réduction des effectifs par classe, pourtant fondamental pour la prise en compte des difficultés scolaires et sociales des élèves.

Concrètement, cela signifie que des établissements (collèges, lycées, LP) recevant des dotations spécifiques assurant encore quelques dédoublements et maintenant des maxima à 24, vont perdre le peu de moyens qui leur restait ou dépendre de politiques académiques ou départementales discrétionnaires et contraires à l’égalité territoriale.

La CGT Éduc’action appelle les personnels des établissements concernés à se réunir et décider collectivement des modalités d’actions à mettre en œuvre pour éviter la casse programmée de l’Éducation prioritaire.

Aucune sortie d’établissement ou école de l’Éducation prioritaire dans le cadre d’une politique à moyen constant.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PARISIENNE
VENDREDI 28 NOVEMBRE - 18H
Bourse du Travail - salle Jean Jaurès

Tract Éducation Prioritaire nov-2014