L’évaluation dans l’enseignement primaire en question

 

Vous trouverez en pièce jointe les actes de cette table ronde animée par François Jarraud du Café Pédagogique (www.cafepedagogique.net)
avec
- Julie Herviant, secrétaire générale de la CGT-INSEE
- Jean-Claude Emin, ancien secrétaire général du Haut Conseil de l’évaluation de l’école
- Luc Briatte et Ana Macedo, professeurs des écoles
- Guy Vermée, inspecteur de l’éducation nationale.

ä mi-parcours entr les évaluations nationales 2010 pour les élèves de CM2 et ceux de CE1, la Cgt Éduc’action continue de s’opposer à ces évaluations tant sur la forme que sur le fond.

Pour la Cgt Éduc’action, seule la grève constitue un moyen efficace de mettre en échec ces évaluations qui sont un des éléments de la mise en Å’uvre des désastreuses réformes Sarkozy-Darcos-Chatel (voir http://cgteducaction92.over-blog.com/article-rectorat-de-toulouse-signature-du-premier-contrat-d-objectifs-dans-le-premier-degre-44391447.html). En témoigne ce qui s’est passé à Paris en janvier 2010 : les enseignants de CM2 en grève pendant la semaine des évaluations à l’appel de la Cgt Éduc’action, de la Cnt-Fte et de Sud Éducation n’ont pas eu à faire passer les évaluations à leurs élèves ! Une victoire pour tous les enseignants et une invitation à élargir le mouvement pour les évaluations CE1 en mai.