Manifestation National

 Marche contre l’austérité : samedi 12 avril
14h - République

 

Cette politique mortifère a un nom : « l’austérité ! »

Pour nous, l’austérité, ce n’est pas la solution mais bien le problème. Il est indispensable d’imposer d’autres choix économiques et sociaux. Assez de cadeaux au Patronat ! De remise en cause de notre Sécurité Sociale, de nos services publics !

Dans la continuité des journées d’action inter professionnelles de grèves des 6 février et 18 mars, nous estimons indispensable de continuer à porter nos revendications CGT.

Parce que la croissance économique passe par une autre politique pour l’emploi, ensemble nous revendiquons :

- Le retrait pur et simple du projet de pacte de responsabilité

- Le maintien du financement de la Sécurité Sociale et de toute la protection sociale sur les salaires

- Une politique créatrice d’emplois stables et statutaires qui rompt avec les cadeaux faits au patronat et aux actionnaires

- L’augmentation des salaires pour toutes et tous afin de relancer la consommation étranglée par l’austérité qui aggrave le chômage et la précarité

- L’arrêt des coupes drastiques dans les budgets, le maintien du service public et du statut de fonctionnaires

- L’arrêt de toutes les exonérations consenties au patronat, qui n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.

C’est donc, en assumant pleinement nos responsabilités syndicales et conformément à nos orientations de congrès que nous voulons tout mettre en œuvre pour permettre aux salariés de faire aboutir leur revendication, à partir des propositions CGT, de défendre leur intérêt immédiat et de participer à la transformation de la société. Cela passe par l’affrontement capital/travail et par l’impulsion, la construction et l’organisation de luttes convergentes capables de renverser le rapport de force en faveur des intérêts des salariés.

La situation politique issue des municipales démontre l’approfondissement de la crise qui nourrit l’intolérance, le racisme et la haine de l’autre. La forte poussée de la droite et de l’extrême droite, la soumission du gouvernement à la rigueur budgétaire imposée par la Commission Européenne qui satisfait les marchés financiers nourries ce climat malsain. Tout nous invite à participer massivement à ce rendez-vous.

Maintenant, cela suffit ! Tous ensemble contre l’austérité, imposons d’autres choix !

[rouge]Manifestons le 12 avril 2014 à 14 h 00 de République à Nation[/rouge]

D’ores et déjà, préparons dès maintenant, un 1ER mai offensif !