Actualités Local

 Promotions Classe exceptionnelle et Hors classe Le fait du prince !

 

Promotions Classe exceptionnelle et Hors classe Le fait du prince !

Bilan de la campagne Classe Exceptionnelle PLP 2018
La campagne 2018 des promotions à la Classe exceptionnelle s’est achevée avec la CAPA du 27 juin. Elle suit de quelques mois pour cette année uniquement (mise en place du PPCR) la campagne 2017.
Le contingent ministériel pour Paris était de 49 promotions 22 PLP ont été promus.
- pour le vivier 1 (candidature obligatoire) : 41 promotions possibles (37 pour la campagne 2018 plus 4 qui correspondent au reliquat de la campagne 2017, car le nombre de promus était inférieur au nombre de promotions possibles).
86 candidatures ont été déposées pour cette campagne. Seules 14 étaient recevables. 8 hommes et 6 femmes ont été promus.
Le reliquat sera-t-il bientôt aussi important que le nombre de promotions possibles sur une campagne ? Que faire des 27 promotions perdues ? 70% des collègues promus le sont sur des fonctions d’enseignement APV/REP. Or à Paris il n’y a plus de LP classés REP/REP+.
Le reliquat de promotions du vivier 1 ne peut toujours pas être transféré sur le vivier 2. C’est une règle nationale.
- pour le vivier 2 (tous les collègues au 6ème échelon de la Hors classe) : 8 promotions possibles pour 166 collègues éligibles (dont 104 collègues femmes). Ces 8 promus exercent tous des fonctions auprès du corps d’inspection.
Les collègues promus au vivier 1 ont des avis qui vont de "Excellent" à "Satisfaisant". Ceux promus au vivier 2 ont tous l’avis "Excellent"
Des quotas sont fixés pour les avis "Excellent"20% pour le vivier 1 et 5% pour le vivier 2. Pour les avis "Très satisfaisant" 25% pour le vivier 1 et 40% pour le vivier 2.
Les documents préparatoires au groupe de travail laissaient apparaître que l’avis recteur entre les deux campagnes avait changé pour 63 collègues : 47 avis de collègues améliorés, 16 avis détériorés. Ces derniers auraient-ils démérité en quelques mois ?
Les élus CGT Educ’action ont demandé à l’administration une explication, d’autant plus que les appréciations ne le justifiaient absolument pas.
La CGT Educ’action a obtenu pour la CAPA le rétablissement des avis pour 14 collègues. Pour 2 collègues la diminution de l’avis a été maintenue alors que ces 2 collègues ont d’excellentes appréciations. À notre nouvelle interrogation, l’administration a répondu qu’elle respectait les quotas.
Bilan de la campagne Hors classe PLP 2018
352 collègues étaient promouvables pour 58 promotions possibles, (plus 3 noms sur une liste supplémentaire lorsque le contingent définitif pour 2018 sera connu).
Jusqu’à cette année, les modalités de promotion à la Hors classe, si elles n’étaient pas satisfaisantes, avaient au moins le mérite d’être claires. Avec le PPCR des collègues qui, l’an dernier, étaient proches d’y accéder avec des avis au plus haut, se retrouvent au plus bas avec une appréciation gelée. Certains avis des chefs d’établissement et/ou de l’inspecteur ont été dégradés par rapport à l’année dernière, aucune justification n’est apportée.
En cette année transitoire, la note pédagogique actualisée ou non a été prise en compte. Qu’en sera-t-il l’an prochain puisque seuls les collègues ayant 2 ans dans le 9ème échelon auront droit au rendez-vous carrière ?
Le chef d’établissement et l’IEN ont émis des avis : Très satisfaisant (20% au maximum), Satisfaisant ou À consolider. Le recteur, lui, a quatre types d’avis : Excellent (10%), Très satisfaisant (45%), Satisfaisant et À consolider.
Les documents montrent que deux avis Très satisfaisant peuvent se transformer en avis recteur Excellent ou pas. Un avis Très satisfaisant et un avis Satisfaisant peuvent devenir un avis recteur Très satisfaisant ou Excellent sans aucune justification.
L’opacité de l’attribution des avis, qui à présent sont barèmés, est d’autant plus préjudiciable qu’ils sont pérennes jusqu’à l’accès à la Hors classe.

La CGT Educ’Action a eu raison de refuser le PPCR. Cette campagne démontre encore davantage le traitement inégal, opaque et injuste des personnels.