Quel avenir pour les assistants sociaux ?

 

Le gouvernement a pour projet depuis septembre 2015 de réformer les diplômes d’État des différents métiers du social notamment ceux de niveau III (assistant social, éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants…). Concrètement, cela va se traduire par la création d’un diplôme unique de travailleur social Bac+2 avec une 3ème année optionnelle (contre 3 années spécifiques à chaque métier actuellement).

Les réformes sont déjà en cours. En effet, le gouvernement a déjà créé en janvier 2016 un diplôme unique d’accompagnant éducatif et social, sacrifiant et fusionnant les diplômes d’aide médico-psychologique, d’auxiliaire de vie sociale et d’assistant d’éducation auxiliaire de vie scolaire, diplômes dont le niveau de compétences était bien supérieur au niveau V, équivalence de ce nouveau diplôme dorénavant. Au tour maintenant des autres diplômes…

Cette architecture risque d’engendrer des déqualifications massives et un abaissement du coût du travail sans parler de la perte de compétences des futurs professionnels du secteur social.

Mais elle remet surtout en cause la reconnaissance du diplôme Bac+3 et donc le passage en catégorie A type, la spécificité et la complémentarité des différents métiers du social et, plus grave, elle induit la disparition des métiers dotés d’un code de déontologie, d’une éthique et d’un secret professionnel.

Ainsi tous les métiers historiques du Travail Social n’existeront plus….

Quel service social proposera- t- on aux élèves, aux étudiants et aux personnels ?

Un service social « au rabais » ?
Avec des capacités amoindries (écoute, analyse, évaluation psychosociale, connaissances…) et sans garantie de confidentialité ?

Quelle différence alors entre des travailleurs sociaux et des agents ou salariés exécutants ?

Quel respect pour le public reçu ?

Qu’en sera-t-il de la Protection del’Enfance ? Qui en sera le garant ?

Autant de questions que le gouvernement visiblement ne se pose pas.

Après la mobilisation du 23mai, la CGT appelle à manifester le 21 juin contre la casse des métiers du social !