Publications

 Réforme des lycées, baisse des moyens, sélection à l’université. Ça suffit !

 

Un projet inquiétant pour les postes et les conditions de travail des personnels.

Un projet inquiétant pour les postes et les conditions de travail des personnels.
Des disciplines en danger et en concurrence
Accompagnement Personnalisé (AP), heures dédiées à l’orientation, marges horaires… le grand flou
La multiplication des évaluations
La voie technologique déqualifiée
Une dévalorisation du baccalauréat
Des élèves trié·es à l’entrée de l’université.
Pour le lycée, la CGT Éduc’action revendique un véritable rééquilibrage des trois voies du lycée (général, technologique et professionnel) dans la perspective de la mise en place d’un Lycée unique et polytechnique :
 pas de distinction de voies et de filières mais un cursus unifié et complet avec des options d’approfon-dissement ;
 un enseignement qui fasse part égale aux enseignements scientifiques, artistiques, professionnels et
aux humanités ;
 des effectifs par classes à 24 élèves maximum (15 en Éducation Prioritaire) ;
 des moyens spécifiques et fléchés par un cadrage national pour des dédoublements, du travail en petits groupes, des projets, etc.
Pour les personnels, au lycée, comme en LP et en collège :
 un temps de service réduit pour les enseignant·es ;
 deux heures de concertation intégrées dans le temps de service, dont l’organisation n’est pas dictée par la di-rection de l’établissement, mais laissée à la libre organisation des personnels ;
 des augmentations de salaires (400 € pour tou·tes et une hausse de la valeur du point d’indice) ;
 un déroulement de carrière amélioré, au même rythme pour tou·tes, déconnecté de l’évaluation.
Pour une évolution du fonctionnement des établissements :
 une réduction de la taille des établissements ;
 un lycée pris comme un véritable lieu de vie pour les personnels et les élèves ;
 des cadres permettant une véritable mise en oeuvre d’une démocratie lycéenne ;
 des chef·fes d’établissement élu·es par les personnels, sans rôle pédagogique et d’évaluation, mais qui favori-sent la coordination du travail, les projets d’ équipe et la gestion quotidienne de l’établissement.