Télétravail, consignes sanitaires : les personnels doivent être protégé·es